Cardamome verte

Cardamome verte

Fiche technique

Ingrédients Cardamome verte
Allergènes *
Provenance Inde
Poids net 30 g
Conservation / Utilisation Au sec, à l'abri de la lumière
Prix TTC 7,70 €
  • Épices Roellinger
  • Épices brutes
  • Cardamomes
  • Épices des lointains

Epice pure

Les mots d'Olivier Roellinger

Si nous devions donner une couleur à chaque épice, pour certains la cardamome serait d´un vert intense plus fort et plus profond que celui de la menthe. Impression de grande fraîcheur en bouche et en retro olfaction, cette petite graine fait partie de mes favorites.
Ma préférence se porte sur les graines du Kérala. J´ai une passion pour cette saveur mais attention elle peut tout " embarquer ". J´aime l´utiliser avec - ou à la place du gingembre-, en particulier pour aromatiser les bouillons de crustacés, les nages de poissons. Vous pouvez mixer dans un moulin à café les capsules entières mais ensuite il est préférable de tamiser cette poudre. Elle est présente dans de nombreux mélanges indiens et asiatiques en particulier dans les curry et massalé. Personnellement, je la préfère avec le thé au lait avec cannelle et gingembre comme l’apprécient les indiens à toutes les heures de la journée.

Notes botaniques

On distingue du point de vue botanique deux espèces de cette plante à rhizome de la famille des zingibéragées : les elettaria et les amonums. Les premières sont présentes en Inde et poussent plus particulièrement dans les montagnes de la côte Malabar, ces plantes se développent à l´état sauvage. La cueillette de fruits pisiformes se fait deux fois par an. Les amomums se développent plus au Cambodge et dans le haut Tonkin, elles représentent bien souvent le revenu principal pour le peuple " Pohls " qui entretient de véritables jardins sauvages. Les fruits dans ces deux contrées sont toujours cueillis à maturité, lavés puis séchés au soleil.
Cette épice est riche en propriétés médicinales notamment pour lutter contre les troubles cardiaques. On la trouve souvent dans les compositions des dentifrices.

Histoire

Ces graines à la saveur pénétrante sont appréciées depuis la nuit des temps en Chine et en Inde. Elles étaient considérées comme une panacée contre de nombreuses maladies en particulier la dysenterie. Les Arabes les rapportèrent d´Orient, les peuples sémitiques puis Grecs et Romains se les approprièrent. En Europe, les cuisiniers avaient presque oublié cette graine, seuls les Scandinaves ne les ont jamais abandonnées pour leurs pains et gâteaux et peut-être également quelques provinces allemandes pour leur charcuterie.